Remiremont

Site officiel de la Ville

station verte
Centre Hospitalier de Remiremont, www.ch-remiremont.fr
vosges.fr Tourisme-Lorraine
Du 13 au 17 février

Thématique robot et technologie au centre aéré


Télécharger la plaquette explicative au fromat pdf ici.

Actuellement

Communiqué relatif au déneigement à Remiremont

Les services techniques de la Ville assurent le déneigement et le salage de la voirie, des escaliers publics et des trottoirs devant les bâtiments communaux.

La Mairie rappelle qu'il appartient cependant à chaque propriétaire ou locataire, de veiller au déneigement des trottoirs devant son logement, son commerce, ou les locaux professionnels qu'il occupe.

Du 1er au 31 janvier

Le document du mois de janvier

In-4°/ 184
Pour le 540e anniversaire de la bataille de Nancy, le 5 janvier 1477 : « La Nancéïde », par Pierre de Blarru, 1518

Le Liber Nanceidos dit La Nancéïde fut rédigé à Saint-Dié par le chanoine Pierre de Blarru (1437-1508),qui était notamment conseiller du duc de Lorraine René II.
Notre édition imprimée à Nancy par Pierre Jacobi en 1518, et illustrée de trente-sept gravures sur bois, raconte sous forme de poésie et en latin, la guerre entre René II et Charles le Téméraire, et notamment la bataille de Nancy de 1477 où le duc de Bourgogne fut tué.
Que les curieux se rassurent, ils trouveront aussi aux Archives municipales la traduction française de cette passionnante histoire, par Ferdinand Schütz dans une édition de 1840.
A noter cette petite particularité amusante de notre impression de 1518 : très certainement dans un souci d'économie, les mêmes gravures ont été souvent réutilisées plusieurs fois.
Sur trente-sept vignettes historiées, on compte seulement vingt modèles.
Par exemple, une même illustration représentant un siège de ville a été utilisée quatre fois, pour le siège de Charmes, celui de Pont-à-Mousson, celui de Nancy, et celui de la forteresse de Morat !

Lire la suite
Du 4 janvier au 5 avril 2017

Mercredis éducatifs

Mercredis éducatifs

Du 4 janvier au 5 avril 2017, le centre aéré de la Grange Puton t'emmène à la découverte de mille et une activités autour de l'hiver : le bric à brac de l'hiver.


Téléchargez la plaquette ici.

Actuellement

Nouvelle mise en lumière au Musée Charles de Bruyères

Après un mois de fermeture annuel, nos deux musées municipaux viennent de rouvrir leurs portes au public.

A cette occasion, le musée Charles de Bruyères s'est doté d'un éclairage nouvelle génération: des ampoules leds (diodes électro-luminescentes) avec un indice de rendu des couleurs (I.R.C) supérieur à 98%.

A ce jour, plus de la moitié des espaces a déjà pu bénéficier de ce nouvel éclairage, le reste du musée étant équipé de spots spéciaux plus récents, auxquels ces ampoules ne s'adaptent pas.

Les amateurs d'art pourront apprécier cette amélioration notable apportée à notre éclairage, en parcourant la salle des peintures hollandaises du XVIIe siècle ou encore la galerie des peintures du XIXe siècle.

Grâce à une luminosité au plus proche de la lumière naturelle, ils pourront découvrir les œuvres sous un jour nouveau, avec un rendu des couleurs optimal. Une expérience inédite, permettant de découvrir avec la plus grande justesse, les couleurs voulues et posées par l'artiste sur sa toile.

Au-delà de cette dimension esthétique non négligeable, la Ville soucieuse de l'environnement mais aussi de l'impact financier a fait le choix d'un éclairage plus adapté à la mise en lumière d’œuvres d'art et à leur conservation.

En effet, l'un des nombreux atouts des leds (économie, durée de vie, qualité d'éclairage...) réside dans le fait que ce type d'éclairage ne provoque pas de dégagement de chaleur (infrarouge), ni d'ultraviolet pouvant, sur le long terme, oxyder les peintures, les vernis et couleurs les plus fragiles.

Autrement dit, la différence par rapport à l'ancien éclairage du musée, en lumière chaude avec des puissances allant jusqu'à 100 W est, si l'on ose la comparaison, aussi importante qu'entre le jour et la nuit!

En résumé, une petite acquisition pour la Ville, mais un grand progrès pour notre musée! Avec à la clef, des économies bien sûr, mais aussi une meilleure conservation et mise en valeur des œuvres. De quoi ravir les spectateurs fidèles et conquérir de nouveaux publics!