Remiremont

Site officiel de la Ville

Remiremont.fr -> Sites à voir

A la découverte de Remiremont :



- Laisser sa voiture au parking des Brasseries (1) et descendre la rue des Brasseries jusqu'au rond-point de la Fontaine des Travailleurs (2).



- Prendre à gauche sur 50 mètres la rue de la Xavée, et la traverser pour accéder à la Promenade du Tertre (Point de vue sur la vallée de la Moselle) (3).
- Revenir jusqu'à la Fontaine des Travailleurs (2) et continuer la rue de la Xavée (semi-piétonne) vers le centre ville. A l'angle de la première maison à droite subsiste une trace de pilier de l'ancienne porte de la ville, dite "Porte de la Xavée". C'est à la Xavée que se déroulait l'accueil somptueux réservé à l'Abbesse, lorsqu'elle entrait solennellement dans sa bonne ville. Certains usages voulaient que cette Porte soit encore appelée "Porte Luxannes" ou "Porte de France". Elle était complétée par une tour de guet dénommée "Tour de Ménestrel".
- Au bout de cette rue, descendre sur votre gauche la rue Charles de Gaulle au niveau de la "Statue du Volontaire" (4) de 1792 : statue offerte par l'Etat en reconnaissance des 1300 volontaires qui se sont enrôlés, au lieu des 1088 demandés, lors de la déclaration de "la Patrie en danger". Au Moyen-Age, un pilori se dressait à cet emplacement.
- Au n° 2 de la rue Charles de Gaulle, l'actuel Espace du Volontaire et ancien Marché Couvert (5) construit en 1881, abrite les locaux de l'Office de Tourisme. Cet édifice est construit sur les fondations de l'ancienne halle aux blés, devenue prison du Maixel. Ce bâtiment est bordé par le passage de la Halle, où demeure un encadrement de fenêtre du 16ème siècle datant des constructions précédentes.



- La rue Charles de Gaulle, ancienne "Grand' Rue" est longée d'arcades datant du 16ème, 17ème et 18ème siècle et abritant les commerces depuis cette époque jusqu'à nos jours.
- En face du n° 67, s'élève la jolie Fontaine du Cygne (6) à l'entrée de la rue des Prêtres.

Pour le petit parcours, prendre à droite la rue des Prêtres jusqu'au n° 31, et reprendre le descriptif à partir de ce n° 31, cité dans la suite de cet itinéraire et encadré dans le texte.
Pour le grand parcours, continuer la rue Charles de Gaulle. Au niveau du n ° 73 existait la Porte de Neuvillers, au-delà de laquelle se prolongeait le Faubourg du même nom. A l'angle de la rue Paul Doumer se trouve le musée Charles de Bruyères (7) (la rue Paul Doumer correspondant aux anciens fossés).

- En arrivant sur la place Jules Méline (8), prendre à gauche l'avenue Julien Méline jusqu'au rond-point de la Gare (9), puis à droite la rue Jules Ferry jusqu'au rond-point de l'ancien octroi (armes de la ville sur la façade). A noter que ce quartier, depuis la Place Jules Méline, construit au début du siècle est un bel exemple de l'architecture de cette époque.
- Continuer tout droit par le faubourg d'Alsace jusqu'à la Chapelle de la Magdeleine juste après le tabac-journaux situé au n° 40, où on peut se faire ouvrir la chapelle. Cette chapelle édifiée aux 13ème et 14ème siècles, faisait partie d'une ancienne léproserie, située sur le territoire de la Prévôté d'Arches. Elle dépendait du Duc de Lorraine.
- Prendre la petite route à droite qui monte vers Heurtebise. A hauteur du Clos Heurtebise, continuer à droite la route qui longe la forêt, puis le mur du cimetière.
- En arrivant au début de la rue du Capitaine Flayelle, entrer tout droit dans la promenade Charles David jusqu'au Calvaire (œuvre de Bouchardon édifiée en 1858) qui domine la ville, puis descendre par l'escalier vers le Champ de Mars et prendre vers le centre ville l'avenue du Calvaire.
- Aux feux, tourner à droite la rue Georges Lang et avant l'ancien lycée Jules Méline (construit sous le 1er Empire), prendre à gauche la rue des Prêtres. Au n° 20, admirer la remarquable façade du 18ème siècle, ancienne maison du Chanoine Andreu, écolâtre du Chapitre. Le n° 33 est la demeure où vécut Jean Rodhain, fondateur du Secours Catholique et de Caritas International (à noter qu'il est né au n° 29 de la rue de la Courtine, dans la même ville).
- Au N° 31 se trouvait l'ancienne maison de cure de l'église paroissiale où vécut Jules Méline (président du Conseil sous la 3ème République et fondateur du Mérite Agricole). En face, attenant au Palais Abbatial se trouve le Jardin des Olives (10), ancien jardin privé de l'Abbesse, séparé à cette époque de la rue par un mur.
- Au n° 17 est située l'ancienne maison de ville du Prieur du Saint-Mont.
- Traverser la Place de l'Abbaye (11), anciennement jardin et remise du Palais Abbatial. Par la Place Henri Utard, passer devant le porche de l'église où vous pourrez éventuellement visiter l'église et la crypte (12). (I)
- Faire le tour de la Place de Mesdames où est située l'entrée, par la cour d'honneur, du Palais Abbatial. La glacière, mise au jour, devant cette entrée, est antérieure aux constructions actuelles. A voir tout autour de l'église les nombreuses maisons canoniales habitées, jusqu'à la Révolution, par les Chanoinesses du Chapitre.



- Traverser la rue des Ecoles pour emprunter la rue du Général Humbert en passant devant le musée Charles Friry (13) et le Parc Monseigneur Rodhain (14).
- Traverser la Place Kennedy et prendre la rue de la Carterelle où l'on remarque en face du n° 4 les restes d'un pilier de l'ancienne porte du Cloître.
- Traverser par la gauche la place de Lattre de Tassigny avec sa Fontaine des Dauphins (15), inaugurée en 1828 par la Duchesse d'Angoulême, fille de Louis XVI et de Marie Antoinette.
- Prendre la rue de la Courtine et descendre à droite la rue des Brasseries pour retrouver le parking.